Sébastien DELPIERRE

  04.83.42.46.68

Les réflexes archaïques​


Dès la naissance et au cours des première semaines de vie, l’être humain parvient à effectuer des mouvements étonnamment complexes. Nous sommes capable de prendre un objet dans la main, de nous redresser lorsque nous sommes allongé sur le ventre et même de marcher ! Ces mouvements sont en réalité des « mouvements automatiques involontaires » où réflexes archaïques. Ces mouvements sont des réponses automatiques à des stimuli précis. Ils jouent un rôle primordial dans la survie et le développement psychomoteur de l’enfant. Les réflexes archaïques les plus connus sont le grasping, le réflexe de Moro, le réflexe parachute …

Au fil de son développement, l’enfant apprend à « contrôler » son corps de façon consciente et progressivement les mouvements réflexes doivent disparaître. On dit qu’ils s’intègrent.

Si un réflexe archaïque ne s’intègre pas, ou que partiellement, il persistera des mouvements involontaires qui parasiterons les mouvements volontaires.

De nombreuses études nous apprennent que la non-intégration de certains réflexes archaïques est la cause de nombreux troubles psychologiques (trouble de l’attention et du comportement, état de fatigue chronique, irritabilité …) et moteurs (maux de dos, scoliose, maux de tête, vertiges …).

Afin de respecter au mieux notre philosophie qui consiste à traiter la cause des douleurs et non les symptômes, Sébastien DELPIERRE et le centre Posturéa ont choisi d’inclure un bilan des réflexes archaïques lors de chaque bilan postural.

Eléonore DELPIERRE, thérapeute en réflexes archaïques, formée par Paul LANDON au sein de l’école IMP (Intégration Motrice Primordial), effectue pour chaque première visite un bilan de l’ensemble des réflexes archaïques. Son bilan informera le posturologue de la non-intégration d’un ou plusieurs mouvements involontaires.

Lors de la mise en place du protocole de rééquilibration posturale, le posturologue évaluera l’implication des réflexes archaïques dans la pathologie du patient et choisira ou non de le traiter.

Afin de permettre l’intégration d’un réflexe archaïque, il suffit généralement d’une séance avec un spécialiste et de quelques minutes de « gymnastique » quotidiennes pendant 6 semaines.